Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Her  : un film intelligent à voir absolument !

Dans un futur proche, Theodore Twombly est un homme sensible avec une vie sociale un peu compliquée. Il n'arrive pas à sortir d'une rupture douloureuse avec sa femme et il a peu d'amis. Une seule, en fait. Il travaille pour un site Internet qui écrit de belles lettres à la place des gens. Et il est très doué pour ça !

Il fait l'acquisition d'un tout nouveau logiciel, un système d'exploitation qui propose une intelligence artificielle ultra-performante. Plus qu'un programme, c'est une véritable conscience capable de s'adapter, d'apprendre et d'évoluer de façon indépendante. Après quelques questions pour calibrer le système, Theodore fait la connaissance de Samantha, qui s'avérera petit à petit être bien plus qu'une simple voix. Une relation amoureuse va finir par naître entre Theodore et Samantha...

Disons-le tout de suite : le scénario est génial (un oscar pleinement mérité) ! Plein d'humour et de finesse, mais aussi de sensibilité et de profondeur, il décrit un monde assez inquiétant, finalement pas très éloigné du nôtre, où tout le monde est toujours connecté, où les gens semblent parler tout seul dans la rue. Un monde où le virtuel et le réel se confondent, où l'intellignce artificielle rivalise avec l'intelligence humaine et finit même par la dépasser et s'en affranchir. Le scénario ménage aussi un rebondissement magistral et une fin tout à fait réussie, qui ouvre des perspectives de réflexion passionnantes.

Le thème des nouvelles technologies et de leur emprise sur nos vies, la place de la réalité virtuelle et de l'intelligence artificielle est totalement en prise avec notre réalité actuelle. Il n'y a qu'à voir la façon, dans le film, où ces systèmes d'exploitations s'intègrent si facilement dans la vie sociale des gens... Cette intelligence artificielle si réelle pose du coup aussi la grande question métaphysique de l'être et de la conscience.

L'autre thème central du film est celui de l'amour. N'oublions pas qu'il s'agit d'abord d'une histoire d'amour... même si elle n'est pas banale ! Le film pose plusieurs questions importantes, sur la façon dont un amour est appelé à évoluer, sur la possibilité d'aimer plusieurs personnes à la fois, sur la difficulté de tourner la page après un échec amoureux, etc. Spike Jonze arrive à faire de cette histoire incroyable une véritable histoire d'amour crédible. Mais l'amour n'est-il pas toujours étonnant ? Une réplique du film a attiré mon attention (je cite de mémoire) : "l'amour n'est qu'une forme socialement acceptable de folie". C'est en tout cas un mystère difficile à cerner... Mais le dénouement du film propose quelques éléments de réponse intéressants, et permet quelques prolongements passionnants dans la réflexion.

Attention le paragraphe qui suit révèle des éléments du film. Si vous ne voulez pas les connaître, sautez directement au paragraphe suivant !
[spoiler] Le moment clé est bien-sûr lorsque Samantha révèle à Théodore que non seulement elle communique en même temps avec des milliers de personnes mais qu'en plus elle en aime plusieurs centaines à la fois... et que cela n'enlève rien à son amour pour Theodore, au contraire. Une fois le choc encaissé, c'est ce qui va permettre à Théodore d'enfin tourner la page avec son ex-femme et de lui envoyer un message où il lui dit qu'il l'aimera toujours, parce qu'elle fait partie de sa vie, même s'ils sont séparés. La dernière image du film montre que Théodore est prêt à aimer vraiment à nouveau... Je n'ai pu m'empêcher de faire l'analogie avec l'amour de Dieu. Un être infini peut aimer personnellement et intensément une infinité de personnes sans que cela n'altère son amour pour qui que ce soit. Ne pouvons-nous, d'ailleurs, le comprendre ? Ne somme-nous pas capables, même si c'est dans une mesure bien moindre, d'aimer plusieurs personnes à la fois ? Par exemple, aime-t-on moins son conjoint quand on a des enfants et qu'on les aime ? [/spoiler]

En plus du scénario, j'ai beaucoup aimé la mise en scène de Spike Jonze : les gros plans sur le visage de Theodore, les caméras subjectives évoquant le "regard" de Samantha, la gestion des flashbacks... Le film repose sur les épaules d'un Joaquin Phoenix formidable de justesse et la voix de Scarlett Johansson, parfaite pour donner vie à Samantha (elle arrive à assurer une présence extraordinaire par sa seule voix !). A noter aussi le rôle sensible d'Amy Adams, décidément une excellente actrice.

Il y a tout ce qu'on peut attendre d'un excellent film dans Her : un scénario original, une réalisation juste, des acteurs formidables, de l'humour et de l'émotion, et de nombreux prolongements possibles dans la réflexion. Un film intelligent à voir absolument !

Tag(s) : #Cinéma, #Science-fiction

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :