Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pendant les soldes, on peut aussi trouver des jeux de société. Bon, il faut un peu plus chercher que pour les fringues, mais ça se trouve ! Sur Internet, d'abord, je me suis acheté deux jeux à 50% de réduction.

Tongiaki nous emmène dans le pacifique sud. Chaque joueur va partir explorer de nouvelles îles sur de frêles embarcations (les tongiaki) sans aucune certitude d'arriver à bon port. C'est pourquoi il vaut mieux s'y aventurer à plusieurs. Plus il y a de bateaux de couleurs différentes, plus il y a de chances de réussir la traversée. Chacun son tour, les joueurs augmentent leur flotte sur une île et remplissent les plages. Lorsqu'une plage est pleine, tous les bateaux prennent la mer. On pioche alors une tuile qui peut être soit une île (auquel cas la traversée est réussie) soit une tuille de pleine mer. Dans ce cas, la traversée doit continuer, sauf si les courants sont trop forts : toutes les embarcations couleraient alors ! Il est aussi possible, deux fois par partie, de s'autoproclamer roi d'une île si on y est seul représenté. Plus personne ne pourra y accoster.
Le but du jeu est de se disperser sur le plus d'îles possibles pour marquer le maximum de points.



L'autre jeu, Pingouin, nous emmène dans les froides régions arctiques, sur la banquise. On dispose d'abord 60 tuiles qui représentent des blocs de glace sur lesquels se trouvent de 1 à 3 poissons. Ensuite, les joueurs placent leurs pingouins sur la banquise, en respectant certaines règles et le repas peut commencer. Chaque joueur déplace un pingoui à son tour. Et les pingouins, dans ce jeu, ils sautent ! On peut les déplacer d'autant de cases qu'on souhaite, en ligne droite, mais un pinguoin ne peut pas passer par-dessus un obstacle (un emplacement vide ou un autre pingouin). Un joueur prend la tuile de laquelle son pinguoin vient de sauter et les poissons qui vont avec. Ce qui signifie que la banquise fond petit à petit et que les trous vons finir par bloquer les pingouins. Il s'agit donc de ramasser le plus possible de poissons mais aussi de bloquer les pingouins adverses !




Enfin, si on cherche bien, et avec un peu de chance, on peut aussi trouver des choses intéressantes dans les magasins. Je ne connaissais pas Reine Rainette. Mais après avoir lu quelques critiques sur Internet, je suis retourné dans le magasin où je l'avais vu pour l'acheter... d'autant qu'il était soldé à 80 % ! C'est un jeu original qui permet à petits et grands de jouer ensemble avec le même plaisir. Chaque joueur a une grenouille qui cherche à faire un bisou à une jolie princesse. Mais pour y arriver, il faudra prendre des forces en gobant des mouches. Chaque joueur pioche deux bâtonnets (de longueurs variables) en tâtonnant, sans regarder dans son sac. Les deux bâtonnets sont placés bout à bout pour symboliser la langue de leur grenouille essayant de gober des mouches. Celui dont la langue est la plus proche de la ligne noire, sans la dépasser, peut placer son plus long bâtonnet devant sa grenouille, en direction de la princesse. Le deuxième place son plus petit bâtonnet de la même façon. Les autres rien ! La distance pour gober les mouches est modifiée et on commence un nouveau tour. Le jeu s'arrête dès qu'une grenouille aune langue suffisamment longue pour faire un bisou à la princesse ! Comme toujours chez cet éditeur, le matériel est impeccable




Tongiaki, un jeu de Thomas Rauscher, édité par Schmidt Spiele
> La fiche sur Tric-Trac

Pingouin, un jeu de Günter Cornett et Alvydas Jankeliunas, édité par Phalanx Games
> La fiche sur Tric-Trac

Reine Rainette, un jeu de Bernhard Lach et Uwe Rapp
> La fiche sur Tric-Trac




Tag(s) : #Jeux de société

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :