Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Du 30 octobre au 2 novembre, j'étais orateur dans le cadre du rassemblement national de jeunes de l'Union des Eglises Evangéliques Libres de France, à la Costette (Haute-Loire). J'avais principalement trois interventions sur le thème : "Je rêvais d'un autre monde..." Voici l'essentiel de la première.


Je ne sais pas s’il vous arrive de rêver… Je l’espère !

D'ailleurs, ke suis sûr qu’il y a plein de filles ici qui rêvent de rencontrer le prince charmant ! Peut-être même ici à la Costette !!! Je suis sûr aussi qu’il y a des garçons, même s’ils le diront moins, qui rêvent aussi de rencontrer la fille idéale…

Je suis sûr qu’il y en a plein ici qui rêvent de rencontrer leur idole, de faire des trucs qu’ils n’ont jamais fait, d’aller à des endroits où ils ne sont jamais allés… On a tous besoin de rêves, parce qu’ils nous aident à avancer vers l’avenir, à espérer…

Mais bon, ça c’est des rêves personnels… Mais est-ce qu’il vous arrive de rêver d’un autre monde ? D’un monde idéal. Imaginer comment sera le monde demain… Et peut-être même d’imaginer ce que vous serez dans ce monde de demain !

Plutôt que de se l’imaginer, certains croient le trouver dans des mondes artificiels par la drogue ou dans un monde virtuel, de type « second life ». Mais un monde virtuel ne peut pas être un monde idéal… Non, s’il y a un jour un monde idéal, il faut qu’il soit réel !

Mais aujourd’hui, comment voit-on le monde de demain ?


Les visions de la science-fiction

Je suis fan de science-fiction… C’est bien une littérature, ou un cinéma, qui proposent des visions du futur, qui imaginent le monde de demain. Et il y a plusieurs visions du futur…

Dans « Star Wars », c’est le futur d’une grande avancée technologique qui rend possible les voyages interstellaires, l’exploration de nouveaux mondes, des vaisseaux spatiaux à la taille d’une ville, la cohabitation de plusieurs races extraterrestres... Un monde fascinant… Bien sûr il y a des méchants et des gentils, il y a le côté obscur de la Force… mais à la fin c’est quand même Luke Skywalker qui gagne ! Bon, c’est vrai que Star Wars ne se passe pas dans le futur mais dans le passé… « Il y a très longtemps, dans une galaxie très lointaine… »

Mais il y a d’autres visions du futur, plus sombres…

Il y a celle de « Matrix » ou de « Terminator » : on y annonce la domination des machines sur les humains. L’humanité est en voie d’extinction ou sert de combustible aux machines, emprisonnée dans une réalité virtuelle.

Il y a la vision de « The Island » avec son humanité de clones ou de « Bienvenue à Gattaca » et son humanité sélectionnée génétiquement.

Il y a la vision post-apocalyptique de « L’armée des 12 singes », où les quelques milliers de rescapés humains vivent sous terre à cause d’un virus qui a rendu la surface du globe inhabitable. Ou celle de « Je suis une légende » où l’humanité, aussi à cause d’un virus, est réduite à des humains mutants, assoiffés de sang.

En réalité, en science-fiction, on projette dans l’avenir ses espoirs mais surtout les préoccupations d’aujourd’hui : la robotisation, les réalités virtuelles, les questions bioéthiques, les dérives de la science…

Et nos préoccupations d’aujourd’hui ne nous invitent pas forcément à avoir une vision optimiste de l’avenir !


Une vision pessimiste pour demain

Le XXIe siècle n’est pas vieux… et pourtant il a déjà livré son lot de catastrophes. Même les plus jeunes d’entre vous doivent se souvenir des attentats du 11 septembre 2001, du tsunami de 2004, peut-être des émeutes de la faim en 2008…

Et maintenant il y a la crise économique, le chômage qui remonte en flèche, le fossé qui se creuse entre les quelques très riches et les pauvres. Bref, il y a peu de chances que le XXIe siècle soit meilleur que le XXe ! En tout cas, c’est mal parti…

Et du coup, les visions du monde de demain sont souvent pessimistes… et pas seulement en science-fiction !

Il suffit de voir les inquiétudes sur l’avenir, trouvera-t-on du travail ? Aura-t-on toujours un toit ?  48 % des français pensent qu’ils peuvent devenir un jour SDF ! Dans quel état sera la planète demain, avec la pollution, le réchauffement climatique…

Dans un tel contexte, est-ce qu’on peut encore rêver d’un autre monde, un monde idéal pour demain ? Sans que le rêve tourne au cauchemar…

Le chrétien se tourne vers la Bible…  Et la Bible, a-t-elle une vision pessimiste ou optimiste de l’avenir ?


La vision biblique : aussi pessimiste ?

On peut s’interroger… Quand on parle d’avenir avec la Bible, on parle de la fin des temps, de la fin du monde. Et puis, lié à cela, il y a des catastrophes, des guerres, des famines, etc.

Matthieu 24.7-12
Un peuple combattra contre un autre peuple, et un royaume attaquera un autre royaume ; il y aura des famines et des tremblements de terre dans différentes régions.
Tous ces événements seront comme les premières douleurs de l'accouchement.
Alors des hommes vous livreront pour qu'on vous tourmente et l'on vous mettra à mort. Tous les peuples vous haïront à cause de moi.
En ce temps-là, beaucoup abandonneront la foi; ils se trahiront et se haïront les uns les autres.
De nombreux faux prophètes apparaîtront et tromperont beaucoup de gens.
Le mal se répandra à tel point que l'amour d'un grand nombre de personnes se refroidira.

 
Sans compter la destruction de cette terre et le jugement dernier !

2 Pierre 3.7
Quant au ciel et à la terre actuels, la même parole de Dieu les tient en réserve pour le feu qui les détruira. Ils sont gardés pour le jour du jugement et de la ruine des pécheurs.

Ça ne semble pas très optimiste, tout ça…

Ceci dit, tout cela est bien dans la Bible et ça ne promet pas un avenir tout rose pour l’humanité… Mais ce n’est pas cela l’espérance chrétienne. Malgré une perspective pessimiste, sous certains rapports, la Bible affirme une espérance formidable !


Une espérance de résurrection

En fait, pour comprendre l’espérance chrétienne, il faut d’abord regarder en arrière avant de regarder dans le futur… Non pas « il y a longtemps, dans une galaxie très lointaine… » mais… « il y a deux mille ans, dans notre galaxie… »

Ici, il y avait la musique de Star Wars ;-)

C’est il y a 2000 ans que l’avenir de l’humanité, et de tout notre monde, s’est joué ! Dans un double événement sans précédent : la mort et la résurrection de Jésus. C’est en regardant en arrière vers cet événement que l’on peut regarder avec espérance vers le futur ! L’espérance chrétienne se fonde sur la résurrection de Jésus. Elle a fait éclater la grande barrière ultime de la mort !

En réalité, c’est ce mot qui résume à lui seul toute l’espérance chrétienne : la résurrection !


La résurrection de Jésus et la nôtre

Notre espérance, c’est de ressusciter comme Jésus est ressuscité !

L’espérance chrétienne pour vous et moi ce n’est ni la réincarnation ni une vie au Ciel en tant qu’âme désincarnée… C’est un corps ressuscité, parfait, libéré de ses imperfections, infirmité, de la souffrance, de la mort. Le Seigneur ne veut pas sauver seulement notre âme mais notre être tout entier.

1 Corinthiens 15.51-54
Je vais vous révéler un secret : nous ne mourrons pas tous, mais nous serons tous transformés en un instant, en un clin d'oeil, au son de la dernière trompette. Car lorsqu'elle sonnera, les morts ressusciteront pour ne plus mourir, et nous serons tous transformés.
En effet, ce qui est périssable doit se revêtir de ce qui est impérissable ; ce qui meurt doit se revêtir de ce qui est immortel. Lorsque ce qui est périssable se sera revêtu de ce qui est impérissable, et que ce qui meurt se sera revêtu de ce qui est immortel, alors se réalisera cette parole de l'Écriture : « La mort est supprimée ; la victoire est complète ! »


Comme Jésus est réellement ressuscité, nous ressusciterons. C’est bien lui qui est ressuscité, pas un autre Jésus. La tombe est vide !!! Et les disciples l’ont vu, ils ont parlé avec lui. C’est le témoignage du Nouveau Testament. Et c’est le fondement de l’espérance chrétienne. Ce qui est arrivé à Jésus hier est une promesse pour ceux qui lui appartiennent.


Une résurrection pour la création entière

Et pour accueillir nos corps ressuscités, il faudra bien une terre. Une terre nouvelle, une terre « ressuscitée »…

La création toute entière attend cette résurrection :

Romains 8.19-21
La création entière attend avec impatience le moment où Dieu révélera ses enfants.
Car la création est tombée sous le pouvoir de forces qui ne mènent à rien, non parce qu'elle l'a voulu elle-même, mais parce que Dieu l'y a mise. Il y a toutefois une  espérance : c'est que la création elle-même sera libérée un jour du pouvoir destructeur qui la tient en esclavage et qu'elle aura part à la glorieuse liberté des enfants de Dieu.


L’espérance chrétienne, ce n’est pas le Ciel mais la terre. Mais une terre nouvelle, ressuscitée. Le monde idéal de demain, ce n’est pas celui que les hommes façonneront mais celui que Dieu ressuscitera !


Quelques pistes pratiques

Pour terminer, j’aimerais vous laisser trois pistes pratiques, d’application de tout cela.

Ne pas se faire d’illusion…

Ne pas se faire d’illusion sur notre monde et la capacité de l’humanité à bâtir un monde idéal… ça ne veut pas dire qu’il ne faut rien faire, qu’il ne faut pas se battre pour plus de justice, d’égalité, de paix entre les hommes.

Mais c’est se souvenir que la justice, l’amour et la paix entre les hommes ne peuvent venir que de Dieu. Et si nous voulons être vraiment de ceux qui apportent la paix dans ce monde, alors c’est à Dieu que nous devons aller d’abord !

Respecter ce que Dieu a fait

En même temps, ce monde, Dieu l’a créé. Notre corps, Dieu nous l’a donné. Et il a un projet de résurrection pour l’un et pour l’autre. Il est donc juste de respecter ce que Dieu a fait, et ce pour quoi il a des projets.

Je ne peux pas faire n’importe quoi de mon corps, je ne peux pas faire n’importe quoi au monde que Dieu a créé ! Je peux par contre me battre contre ce qui vient défigurer le monde que Dieu a créé, ce que les hommes détruisent, ce que le mal détruit. D’autant que j’aurai, un jour, à rendre compte devant Dieu de ce que j’aurai fait ou de ce que je n’aurai pas fait…

Ce qu’on fera dans notre monde d’aujourd’hui, on le fera dans l’espérance du monde de demain.

Se préparer au monde qui vient

Si le Seigneur va intervenir dans notre monde, au jour qu’il a fixé, qu’on ne connaît pas, il faut nous y préparer.

La première chose à faire : accueillir le Seigneur par la foi. Entrer dans cette espérance. Et ça change la vie : on ne voit plus notre vie, notre monde, de la même façon !

La deuxième chose à faire : s’efforcer de vivre aujourd’hui un peu de la réalité du monde de demain. Faire en sorte que le rêve devienne un peu réalité.

La troisième chose à faire : annoncer à tous que le Seigneur va venir. Parce que si tous ressusciteront, les uns iront pour l’éternité auprès de Dieu et les autres pour l’éternité loin de Dieu. C’est ici et maintenant que cela se décide…


Conclusion

« Je rêvais d’un autre monde »…

Le monde que la foi chrétienne nous invite à rêver, c’est le nôtre… mais ressuscité par Dieu.

L’espérance de la résurrection affirme que qui que tu sois, quoi que tu aies fait, il y a toujours un espoir de vie en Dieu. En Jésus, il a vaincu la mort ! Tu n’es pas destiné à la mort mais à la vie. Saisis cette vie par la foi, aujourd’hui !
Tag(s) : #Bible et foi

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :