Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bougie-copie-1Voici la deuxième de mes méditations du matin, enregistrées pour la première semaine de l'Avent et diffusées sur les ondes de RCF dans la région d'Avignon...

« Dieu est lumière et il n'y a pas en lui de ténèbres... » Nous avons choisi comme fil rouge de nos méditations du matin la lumière de Dieu, en référence à cette parole de Jean dans sa première épître. Laissons-nous éclairer par la lumière de Dieu pendant cette première semaine de l'Avent.

Le peuple qui marche dans les ténèbres
a vu une grande lumière ;
sur ceux qui habitent le pays de l'ombre de mort
une lumière a brillé.
Tu as rendu la nation nombreuse,
tu l'a comblée de joie.
Ils se réjouissent devant toi de la joie des moissons,
de l'allégresse qui règne au partage du butin.
Car le joug qui pesait sur elle,
la trique qui frappait son dos,
le bâton de son oppresseur,
tu les a brisés comme au jour de Madiân.
Toutes les bottes qui piétinaient dans la bataille
et tous les manteaux roulés dans le sang
seront livrés aux flammes,
pour être dévorés par le feu.
Car un enfant nous est né,
un fils nous a été donné.
Il a la souveraineté sur son épaule ;
on l'appelle du nom de Conseiller étonnant,
Dieu-Héros, Père éternel,
Prince de paix.
(Esaïe 9.1-5)


Lorsque Esaïe écrit ces lignes, le peuple d'Israël est en bien mauvaise santé spirituelle, le tableau qu'en dresse les premiers chapitres est bien triste : idolâtrie, inégalités et injustices sociales... De plus, la menace Assyrienne, peuple assoiffé de conquêtes, se fait de plus en plus pressante. Ce sont des jours sombres de l'histoire du peuple de Dieu. 

D'une manière générale, lorsque les prophètes de la Bible parlent, c'est que le peuple va mal et vit une traversée du désert. Et si leurs paroles ont souvent les accents du reproche et de la mise en garde, rappelant l'alliance abandonnée par la plupart, elles sont aussi illuminées par l'espérance. Comme dans ce texte ce matin...

La lumière des prophètes apparaît comme celle d'un phare qui annonce enfin l'approche du port, ou celle du bout du tunnel qui rappelle qu'il y a une issue. Si les prophètes invitent le peuple à revenir à Dieu, ce n'est pas pour les accabler ou les culpabiliser, mais pour les faire entrer à nouveau dans les promesses de Dieu. 

L'espérance pour le croyant est comme une lumière, encore plus bienfaisante lorsqu'il traverse le tunnel d'une épreuve. Elle permet de savoir qu'il y a un bout du tunnel, une espérance de vie, toujours.

Le croyant a besoin de la lumière de Dieu pour continuer d'avancer sur le chemin de la foi. Il est comme un véhicule propulsé à l'énergie solaire, mais où le soleil est celui de la présence de Dieu et de ses promesses. 

« Seigneur, sois ma lumière dès le matin. Renouvelle en moi l'assurance de tes promesses, chasse les nuages de mes doutes et éclaire-moi, même dans la sombre vallée. Amen. »
Tag(s) : #Bible et foi

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :