Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

havaneLa Havane, ce n'était pas la destination de mes dernières vacances mais bien mon coup de coeur ludique du moment ! De facture classique : des cartes action, des cubes de toutes les couleurs et des pièces de monnaies, pour un jeu où il s'agit d'amasser des ressources pour construire des bâtiment... rien de bien original apparemment ! Mais le jeu est parfaitement équilibré, très fluide, avec une grande interactivité.

Chaque joueur possède les mêmes cartes avec 13 actions possibles, ayant chacune une valeur entre 0 et 9. Au début du jeu, chaque joueur choisit deux cartes secrètement (ensuite, au début de chaque tour, une nouvelle carte viendra prendre la place d'une des deux précédemment choisies, celle-ci ira dans la défausse). Les joueurs révèlent alors les cartes choisies et les classent de la plus petite valeur à la plus grande pour obtenir un nombre à deux chiffres (par exemple une carte de valeur 7 et une carte de valeur 2 donneront 27). C'est ce qui déterminera l'ordre du tour de jeu, du plus petit nombre au plus grand. Chaque joueur joue alors ses deux actions, qui lui permettent en général de récupérer des ressources ou de l'argent (ou même d'en piquer à un autre joueur !). S'il a les ressources nécessaires, il peut alors construire un ou plusieurs bâtiments. En fonction du nombre de joueur, le vainqueur est celui qui obtient 25, 20 ou 15 points. C'est tout simple. Une partie dure une trentaine de minutes et on a tout de suite envie d'en refaire une ! Comme les bâtiments que l'on peut construire sont tirés aléatoirement et qu'il y a certaines contraintes, le jeu se renouvelle à chaque partie. De plus, l'interactivité est omniprésente et le jeu est très tendu. Une petite merveille d'équilibre !


La Havane, un jeu de Reinhard Staupe, édité en françai par Filosofia

La fiche chez l'éditeur

 


tarentelUn autre coup de coeur du moment, dans un tout autre style : Tarentel Tango. Fous rires garantis pour ce jeu d'ambiance où il s'agit d'imiter le cri d'animaux avant de poser la carte suivante. Si la carte précédemment posée montre un animal avec une tarentule, il faut imiter le cri de l'animal une fois. S'il y a deux tarentules, il faut imiter le cri deux fois. Mais s'il n'y a pas de tarentules, on doit rester muet. Enfin, si on retourne une carte Tarentules, on doit le plus vite possible taper de la main sur la table pour écraser ces sales bestioles ! Mais le dernier qui tape la main sur la table, ou celui qui se trompe avec les cris d'animaux (on a que 2 secondes pour jeour !), doit ramasser toutes les cartes posées sur la table. Le vainqueur étant celui qui se débarasse de toutes ses cartes. 

Bon, si tout cela vous semble trop facile, on peut compliquer un peu les choses avec les variantes proposées. L'âne refuse d'avancer : on ne doit pas poser la carte suivante à côté mais par-dessus l'âne. Le chien est farceur : on change le sens de rotation. La vache, stupide, joue deux fois. Et le perroquet imite le cri de l'animal précédent s'il n'a pas de tarentule... sinon il dit aïe !

 

Tarentel Tango, un jeu de Jacques Zeimet, édité par Drei Mager Spiel et distribué en France par Gigamic

La fiche chez le distributeur 

Tag(s) : #Jeux de société

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :