Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Trance : cauchemar hypnotique à moitié convaincant

Trance est un film labyrinthique où Danny Boyle prend un malin plaisir à perdre le spectateur qui ne sait jamais vraiment, et ce jusqu'à la fin du film, s'il est dans la réalité ou l'illusion. L'hypnose au coeur du film n'est finalement qu'un jouet pour manipuler les personnages... et le spectacteur. On sort du film comme on se réveille d'un rêve : un peu déboussolé, sans trop savoir ce qui est vrai et ce qui ne l'est pas.

On pourrait regarder le film sous un angle ludique, en se laissant entraîner par une mise en scène assez brillante, mais finalement avec un propos un peu creux. Ou alors on peut en faire une lecture plutôt noire et angoissante, en admettant que tout le monde est manipulé et qu'il est peut-être préférable de rester dans l'illusion. Sans trop dévoiler la fin, c'est un peu la conclusion du film quand même...

Le scénario labyrinthique m'a un peu fait penser à Inception, sans les effets spéciaux, mais plutôt avec le ressort de la tension psychologique. Mais autant on avait envie de revoir le film à la fin d'Inception pour échaffauder ou vérifier telle ou telle théorie, autant à la fin de Trance on a tout compris... ou plutôt on a compris qu'on ne pourra pas vraiment comprendre.

Au final, un sentiment un peu mitigé, face à un film déroutant. Je trouve qu'on se perd trop dans le labyrinthe de Trance. Et alors qu'on aimerait en sortir, Danny Boyle nous y enferme définitivement.

Tag(s) : #Cinéma

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :